Définitions
Automatique - Séquentiel - GRAFCET

Logo JDoTec

  Cours - Réf:37021 - MàJ:06-03-2006

Liste des mots-clés à comprendre, apprendre et savoir utiliser :

   
étape active
étape inactive
transition validée
transition non validée
   
   

^Définition

GRAphe Fonctionnel de Commande par Étapes et Transitions
- NF EN 60848 -
- Août 2002 -

Le GRAFCET est un OUTIL DE REPRÉSENTATION GRAPHIQUE
des comportements successifs d'un système logique
préalablement défini par ses entrées et ses sorties.

L'élément de base de cette représentation est le couple ÉTAPE - TRANSITION, complété par des liaisons orientées.

Premier exemple de GRAFCET

Imaginons un système automatique d'ouverture de porte. Le GRAFCET ci-dessous décrit un système logique pour lequel sont définis trois comportements différents possibles. Pour passer d'un comportement au comportement suivant, il faut franchir une frontière, à laquelle est attachée une condition de franchissement.

 

Le sens de lecture est TOUJOURS
du haut vers le bas

 

Grafcet1_06.gif

^Étapes - Transitions

On appelle étape chaque case apparaissant sur un graphe.

A chaque case-étape est toujours attribué un numéro i et on parle de cette case avec la variable Xi.

On appelle transition chaque tiret apparaissant sur un graphe.

A chaque tiret-transition est souvent attribué un numéro j et on parle de cette transition avec la variable Yj.

Grafcet1_01.gif

"Case" étape
Elle caractérise un comportement invariant du système étudié.



"Tiret" transition
Indissociable de l'étape à laquelle il est attachée, il définit la possibilité d'évolution du système.


Information
Pour contrôler la validité d'un graphe, il suffit de vérifier que deux étapes consécutives sont séparées par une seule et unique transition.

Étape active, inactive - Transtion validée, non validée

À un instant t donné :

Une étape est soit active,

ce qui se représente souvent par un point dessiné dans la case étape, ou la case dessinée en couleur ou en inverse vidéo

Etape active

la transition qui suit cette étape est alors validée,

c'est à dire susceptible d'être franchie.

soit inactive,
Etape inactive

la transition qui suit est alors
non validée,

c'est à dire infranchissable.

^Actions - Réceptivités

A une étape peuvent être associées une ou plusieurs actions (ou tâches), qui définissent ce que doit faire le système, chaque fois que cette étape est active.

A une transition est toujours associée une réceptivité, qui caractérise la condition de franchissement de la transition. Une réceptivité est une condition logique soit vraie, soit fausse.

Actions

^Un exemple simple

Grafcet1_07.gif

Ce graphe comporte trois étapes et trois transitions :
Les réceptivités associées aux transitions sont ici des fonctions d'une seule variable, et ont comme valeur à l'instant considéré :

  • Demande d'ouverture est vraie
  • Demande de fermeture est faux
  • Porte fermée est faux

Seule l'étape 1 est active, donc il n'y a qu'une seule transition validée. La réceptivité associée à cette transition est fausse pour l'instant, donc il n'y a pas d'évolution sur ce graphe.
Comme l'étape 1 est active, l'ordre "Ouvrir la porte" est donné. La porte est donc soit en train de s'ouvrir, soit déjà ouverte (car "porte fermée" est faux).

Il n'y a pas d'action associée à l'étape 0. C'est ici une étape d'attente : Supposons qu'elle soit active...

Grafcet
Cet état correspond à un état d'attente du système. La porte est fermée, le système est en attente d'une demande d'ouverture.

- 37578 -